Nantes: Les halles Alstom poursuivent leur mue

URBANISME L'école des Beaux-arts prépare son arrivée dans ce lieu emblématique de l'île de Nantes...

David Prochasson

— 

Les halles Alstom depuis la rue Arthur-III
Les halles Alstom depuis la rue Arthur-III — F. Brenon / 20 Minutes

De premières percées avaient éclos au printemps. La destruction des halles 3 et 6 bis devaient créer deux rues piétonnes et désenclaver l’ancien site industriel Alstom, au cœur de l’Île de Nantes. Ce jeudi, la société d’aménagement Samoa a lancé une nouvelle étape dans la réhabilitation de ce haut lieu du passé naval de la ville. D’ici la rentrée 2017, les halles 4 et 5 vont être transformées pour accueillir la nouvelle école des beaux-arts.

Un esprit industriel

Conservées, les structures métalliques des bâtiments seront épurées et revêtues d’un bardage transparent en façade, à partir de 4 mètres depuis le sol. Autour des ateliers, un pôle public accueillera une bibliothèque spécialisée, une galerie d’art et une collection d’art contemporain. «L’aménagement du parvis des arts, des deux rues piétonnes et des passages permettra de créer des espaces ouverts où les différents publics des halles se rencontreront», détaille Franklin Azzi, l’architecte du projet.

Cantine numérique, restaurant, etc.

A l’horizon 2018, le site réunira un pôle universitaire dédié aux cultures numériques rassemblant 300 étudiants, des bureaux pour la Cantine numérique et de jeunes entreprises, un pôle d'activité économique, des espaces d'exposition, ainsi qu'un restaurant d'au moins 300 couverts, «ouvert midi, soir et week-end, proposant des prix étudiants et valorisant les filières locales». L'école du design est aussi attendue d'ici à 2019.