Nantes: Le cheval-dragon va s'envoler définitivement pour la Chine

LA MACHINE La dernière création de la compagnie de François Delarozière sera la star d'un spectacle à Pékin, le mois prochain...

Julie Urbach
— 
A Nantes le 26 aout 2014- Le cheval dragon de la compagnie La Machine a fait sa premiËre sortie mardi
A Nantes le 26 aout 2014- Le cheval dragon de la compagnie La Machine a fait sa premiËre sortie mardi — Julie Urbach / 20 Minutes

C’est le grand départ. Vendredi, le cheval-dragon LongMa, dernière création de la compagnie La Machine que les Nantais ont découvert fin août, partira définitivement pour la Chine.

Star d’un spectacle en l’honneur des 50 ans de la coopération franco-chinoise (qui se déroulera sur le site olympique de Pékin dans un mois), elle deviendra ensuite sur place une attraction qui transportera du public, à l’instar de notre éléphant. Mais avant, elle devra parcourir plus de 8.000 km... sauf que cette grosse bête de 45 tonnes et de plus de 12 mètres de haut n’est pas un passager comme les autres.

Convoi exceptionnel

Pour lui faire gagner l’Asie, la compagnie de théâtre de rue a dû faire appel, pour la première fois, à un avion de type Antonov. «Nos machines partent d’habitude en cargo mais le voyage aurait duré huit semaines, explique-t-on à la compagnie. Là, nous avons des délais très courts.»

Ce jeudi toute la matinée, un convoi exceptionnel de quatre gros camions transportera donc le cheval-dragon, démonté en trois parties et minutieusement emballé, en direction de l’aéroport Nantes-Atlantique pour un décollage prévu vendredi soir. Le coût de cet aller sans retour, des frais de ports inclus dans la commande effectuée pour la Chine et financée par un mécène, est estimé à 600.000 euros, selon la compagnie.

Pour ceux qui ont manqué la sortie de LongMa à Nantes :



L’araignée géante déjà sur place

Autre élément du spectacle, l’araignée de la Machine est, quant à elle, arrivée par bateau ce mardi au port de Tianjin (Pékin). Le montage de cette créature de 38 tonnes a déjà commencé.