Ligue 1 : Nantes peut s'en vouloir

FOOTBALL Après avoir dominé Lille pendant une mi-temps, les Nantais se sont écroulés au retour des vestiaires (2-0)...

Francois Launay

— 

Le Nantais Serge Gakpé rate une belle occasion devant Vincent Enyeama
Le Nantais Serge Gakpé rate une belle occasion devant Vincent Enyeama — Michel Spingler/AP/SIPA

«Attention, ça va repartir fort». A entendre l'attaquant Johan Audel, voilà le message qu'a lancé Michel Der Zakarian à ses joueurs à la mi-temps. Force est de constater que personne n'a bien reçu les consignes du coach au retour des vestiaires. Après avoir fait déjouer le Losc en première période, le FCN s'est écroulé en trois minutes. Un but d'Origi (46e), un autre de Lopes (49e) et voilà comment les Nantais ont perdu un match qu'ils maîtrisaient. «Ça va être compliqué de gagner des matchs si on ne joue qu'une mi-temps» lâche Jordan Veretout, dépité à l'issue de la rencontre.

Une mi-temps à l'endroit, une autre à l'envers

Difficile de contredire le milieu de terrain vu les deux visages diamétralement opposés affichés dans le Nord dimanche. Solides pendant les quarante-cinq premières minutes, les Canaris se sont même payé le luxe de faire douter le nouveau leader de Ligue 1. « On avait réussi à leur mettre le doute et à retourner le public contre eux», constate Johan Audel. Mais la maladresse de Gakpé, qui a manqué sa reprise seul devant le but (35e), et le manque de chance de Veretout, qui a vu sa magnifique frappe des trente mètres repoussée par le poteau d'Enyeama (40e), ont coûté cher aux Nantais. La chance des Canaris était passée et la deuxième période ne fut ensuite qu'une longue agonie. «Sur l'action du premier but, on perd trois fois le ballon. Puis ils mettent le deuxième dans la foulée. En cinq minutes, le match était plié. Après ils ont géré, fait tourner le ballon et on a été incapables de se créer des occasions. On a abdiqué dans les têtes ce qui est dommageable», regrette Michel Der Zakarian, l'entraîneur nantais.

Se relancer face à Nice

Même sentiment de frustration  chez Yacine Bammou. «C'est décevant car on était bien dans le match. Je trouve que le score ne reflète pas le scénario de la recontre», estime l'attaquant du FCN. Les regrets n'y changeront rien. Nantes a perdu un match qu'il aurait pu gagner. Ne reste plus qu'à se concentrer sur la réception de Nice samedi à la Beaujoire. Avec une ambition clairement définie: jouer pendant deux mi-temps.