FC Nantes: Rongier sait qu'il ne deviendra «jamais un monstre»

INTERVIEW Le jeune Canari doit s'étoffer physiquement pour se faire une place au milieu du terrain...

David Phelippeau

— 

Le milieu de terrain du FC Nantes Valentin Rongier.
Le milieu de terrain du FC Nantes Valentin Rongier. — OUEST MEDIAS/SIPA

Grand espoir? Futur très bon joueur? On entend beaucoup d’éloges sur le jeune milieu relayeur de poche Valentin Rongier (19 ans). Pourtant, ce pur produit nantais, qui a obtenu un Bac ES avec mention bien il y a deux ans, n’a jamais joué une seule minute avec les professionnels. Rencontre avec un garçon qui a, en attendant de le voir à l’œuvre avec les pros, de l’aplomb devant les micros.

Ça met de la pression d’être considéré comme un espoir du club?

Non, ça ne met pas de pression mais ça me motive, ça me donne de la force pour travailler. Si on me fait des éloges c’est que le travail paie.

A votre poste, il y a du monde

On sait que dans le foot il y a un mot d’ordre, c’est la patience. S’il y a une fenêtre qui s’ouvre, j’essaierai de passer dedans mais je sais que ça ne va pas être simple compte tenu du nombre de milieux qu’il y a.

Avez-vous pensé à partir en prêt?

J’en ai déjà discuté avec mon agent, ma famille et le club mais ce dernier était réticent. Et puis pour l’instant, je me dis que j’ai beaucoup à apprendre. Je verrai bien au mercato d’hiver ou l’année prochaine si je ne suis toujours pas dans les plans du coach et que les «anciens» sont toujours d’actualité, à ce moment-là, je songerai à partir en prêt [il est sous contrat jusqu’en juin 2017].

Vous avez été remplaçant contre Lens, lors de la première journée…

Si on m’avait dit que je ferais un banc il y a un an, j’aurais signé tout de suite. Ce que je veux maintenant, c’est un peu de temps de jeu.

Vous vous entraînez la semaine avec les pros et vous jouez en CFA le samedi, ça doit être dur à vivre…

C’est très frustrant mais si on s’arrête à ça, on ne va pas aller loin. Il faut savoir se remettre en question. Si je retourne en CFA le week-end c’est qu’il y a des joueurs à mon poste qui ont fait des choses et qui sont prioritaires. A moi de prouver que je peux grappiller du temps de jeu.

Sur quoi devez-vous travailler?

Je dois m’étoffer physiquement car c’est ce qui va me faire passer des paliers. Je commence à prendre, je ne sais pas si vous voyez (en rigolant, il montre ses biceps). Je sais que je ne deviendrai jamais un monstre mais je fais beaucoup de travail pour au moins résister à l’impact. S’il y a des machines de guerre qui viennent au contact avec moi, je vais essayer de les faire rebondir.