Un partenariat inédit entre les Restos du Cœur et trois crèches de Loire-Atlantique

SOLIDARITE Les donateurs pourront déposer tétines et biberons...

Julie Urbach

— 

Paris le 31 fevrier 2012. 9e 2000e place en creche collective a Paris. Illustration enfants, bebe, repas, cantine, asssitante maternelle petite et moyenne enfance. Visite de Bertrand Delanoe maire de Paris.
Paris le 31 fevrier 2012. 9e 2000e place en creche collective a Paris. Illustration enfants, bebe, repas, cantine, asssitante maternelle petite et moyenne enfance. Visite de Bertrand Delanoe maire de Paris. — A. GELEBART / 20 MINUTES

C’est une première en France. Afin de « venir en aide aux 900 bébés qui se trouvent dans la précarité en Loire-Atlantique », un partenariat entre trois crèches interentreprises du département et les Restos du Cœur vient d’être signé.

Des produits de petite puériculture

Dans les faits, Les doudous d’Olivier, Les doudous d’Ar Mor (situées à Saint-Herblain) et L’escale des doudous (à Saint-Nazaire) vont devenir centres de collecte. Mais plutôt que des denrées alimentaires, ce sont des produits dont les enfants ont besoin, comme des tétines ou des biberons, que les crèches espèrent récolter par cette démarche.

« Toutes ces hommes et ces femmes dans des situations précaires sont aussi parfois des parents qui, de ces faits, n’ont pas les moyens nécessaires pour subvenir aux besoins de leurs enfants, justifient les initiateurs de ce projet. Aucun partenariat ne permet à ce jour de récolter les produits de petite puériculture. »

Des journées de sensibilisation seront organisées auprès des entreprises voisines, et 10.000 personnes pourraient ainsi être touchées. Elles seront encouragées, à leur tour, à mettre en place des collectes.