Navires Mistral: report de la sortie en mer du «Vladivostok» prévue mercredi

SAINT-NAZAIRE Les premiers tests pourraient avoir lieu «dans quelques jours»...

20 Minutes avec AFP

— 

LE VLADIVOSTOK AUX CHANTIERS STX DE SAINT NAZAIRE
LE VLADIVOSTOK AUX CHANTIERS STX DE SAINT NAZAIRE — Julie Urbach / 20 Minutes

Une sortie en mer mercredi du «Vladivostok», premier des deux navires de projection et de commandement (BPC) Mistral commandés par la Russie à la France, dont la livraison est suspendue à la crise ukrainienne, a été reportée «de quelques jours», ont indiqué lundi des sources concordantes.

«La sortie en mer de mercredi a été reportée et non annulée», ont déclaré plusieurs sources. Le «Vladivostok» devait appareiller avec pour la première fois à bord une partie de quelques 400 marins russes arrivés en formation à Saint-Nazaire début juillet dans le cadre du contrat signé en 2011 par DCNS avec la Russie pour cette commande.

«Des raisons techniques»

«On nous a annoncé que la sortie avait été reportée mais pas annulée, mais on ne nous en a pas donné la raison», a indiqué lundi Johan Jardin, délégué CFDT des chantiers STX France de Saint-Nazaire qui construisent ces navires pour le compte de la DCNS.

«Ce report est dû à des raisons techniques», a affirmé pour sa part une source souhaitant conserver l'anonymat, écartant un lien avec la suspension annoncée mercredi dernier par l'Élysée de la livraison à la Russie du premier de ces deux porte-hélicoptères.

La France ne livrera ce navire de guerre à la Russie qu'à condition qu'un cessez-le-feu soit instauré dans l'est de l'Ukraine et qu'un «règlement politique» soit trouvé à la crise. Le président français François Hollande a reporté «à la fin du mois d'octobre» cette décision sur la livraison.

Le premier bâtiment de projection et de commandement (BPC), le Vladivostok, dont la construction est terminée, devait être livré début novembre, tandis que la construction du second BPC, le Sebastopol, se poursuit.