HBC Nantes: Thierry Anti va au trophée des champions «pour le gagner»

INTERVIEW L’entraîneur nantais veut que sa formation lance de la meilleure des façons sa saison en Tunisie ce week-end…

David Phelippeau

— 

Le coach Thierry Anti.
Le coach Thierry Anti. — F. Elsner / 20minutes

Pour la troisième fois de sa jeune histoire au plus haut-niveau, le HBC Nantes participe ce week-end au trophée des champions, qui a lieu en Tunisie, avec Paris, Dunkerque et Montpellier. Samedi, les hommes du président Pelletier affronteront Dunkerque en demi-finale. L’entraîneur Thierry Anti estime avoir une équipe mieux armée qualitativement cette saison, et compte bien glaner son premier titre.

Considérez-vous ce trophée des champions comme une compétition à part entière?

C’est devenu un titre à part entière. C’est un trophée même si ce n’est pas le plus brillant comparé à la Coupe de France ou la Coupe de la Ligue. Les éditions précédentes, on jouait cette épreuve pour préparer la saison. Là, on va là-bas pour gagner le titre. La barre est placée haut avec les trois meilleures équipes françaises.

Avec les arrivées d’Anic (pivot), Schulz (gardien de but argentin) et Davyes (arrière portugais) cet été, êtes-vous plus forts que la saison passée?

Je pense qu’on est plus solides et qu’on sera peut-être plus réguliers. Ce que je crains cette année, c’est que nos adversaires se sont tous renforcés. Tremblay, Toulouse, Chambéry pour ne citer qu'eux... La moitié des équipes de LNH vont jouer le Top 4.

Le groupe paraît plus homogène...

Oui. Je l’ai ressenti pendant la préparation. Mais, le problème, c’est que l’effectif est réduit. L’année dernière, j’avais 17 pros, là, j’en ai 14. C’est souvent difficile de s’en tirer à 14 sur toute une saison...