Un week-end de semis sur la zone à défendre

— 

C'est leur manière à eux d'occuper le terrain. Au printemps dernier, une dizaine d'hectares de sarrasin avait été planté sur la zone de travaux. Ce week-end, les opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes récidivent. Ils sèmeront 15 hectares de prairies multi-espèces sur les terres acquises par le groupe Vinci, concessionnaire du projet. «Nous voulons, par ces semis, préserver et améliorer la qualité des sols, nous inscrire sur ce territoire dans le long terme et marquer notre volonté de créer une réserve foncière gérée collectivement par les acteurs du mouvement », indiquent les organisateurs. Ces derniers annoncent leur intention de planter tournesol, seigle ou encore blé panifiable au cours de la saison. Ils invitent chacun à rejoindre l'action samedi à partir de 10 h sur les lieux fléchés à partir du carrefour des Ardillières et de la ferme de Bellevue. A partir de 14 h aura lieu la récolte des patates collectives de la zone à défendre (ZAD).