Le Voyageà Nantes joue les prolongations

— 


Ce lundi, le théâtre Graslin a retiré ses pans de couleurs, les barbecues sous la grue jaune ont disparu et les portes de la villa occupada sont closes. Alors que la ligne verte semble avoir attiré de nombreux curieux jusqu'à ce dimanche, le parcours culturel de l'été a touché officiellement à sa fin. 

Des installations jouent cependant les  prolongations : niveau expos, Les mues à la Hab Galerie ou encore Samouraïs au château des Ducs sont encore visibles. Il sera aussi possible de boire un verre à la Cantine encore quelques jours. Au jardin des Plantes, le poussin de Claude Ponti continuera sa sieste jusqu'à la fin du mois d'octobre. Et après ? « Certaines œuvres seront pérennisées, mais tout n'est pas encore calé », confie Jean Blaise, le directeur du Voyage à Nantes. Une autre place pour l'œuvre de Vincent Mauger, tout l'été place du Bouffay, devrait être trouvée. Certaines enseignes détournées pourraient, elles aussi, perdurer. J. U.