Waldemar Kita: «Si on propose un beau spectacle, je ne trouve pas choquant d'augmenter les tarifs»

INTERVIEW Le président du FC Nantes Waldemar Kita répond à ceux qui se plaignent de la politique tarifaire…

David Phelippeau

— 

Le président du FC Nantes Waldemar Kita.
Le président du FC Nantes Waldemar Kita. — F. Elsner / 20minutes

«Des banderoles, quelles banderoles?» Le président du FC Nantes feint de ne pas comprendre. Dimanche soir, pour la venue de Monaco (0-1), Waldemar Kita a pourtant dû voir les deux calicots déployés dans la tribune Loire: «9.200 abonnés, on devrait être le double… A qui la faute?» ou encore «Ce soir, le stade devrait être plein… A qui la faute?».

Pour la venue du vice-champion de France, quelque 9.000 places n’avaient pas trouvé preneur. Tarifs trop élevés (il restait des places allant de 35 à 50 euros)? Crise économique? Vacances? Match télévisé? Les raisons de cette affluence moyenne sont sans doute multiples. En attendant, beaucoup de supporters regrettent la politique tarifaire jugée trop onéreuse. Le président Waldemar Kita leur répond et assume.

Que pensez-vous des banderoles déployées dimanche?

Dès qu’il y a des changements, il y a des protestations. Aujourd’hui, entretenir le FC Nantes coûte excessivement cher. Le mécénat c’est bien beau… Je veux que le club devienne autonome financièrement. Je tiens à dire que nous avons perdu beaucoup d’argent l’année dernière à cause des bêtises des supporters. Je comprends que quand on augmente les tarifs, cela puisse déplaire mais cette augmentation, je ne la mets pas dans ma poche. Ce qui est bizarre, c’est que ce sont ceux qui n’ont pas subi de hausse de leur abonnement cette saison qui crient au scandale…

C’est dommage de ne pas remplir le stade pour la venue de Monaco.

On est en période de vacances et ce n’était que Monaco…

35 à 50 euros, ce sont des tarifs prohibitifs lorsqu’on vient, par exemple, en famille?

Si on propose un beau spectacle et si on se donne les moyens que ça marche bien, ça ne me choque pas qu’on augmente les tarifs. Paris a augmenté ses tarifs cette saison jusqu’à 30 %.

Mais le FCN ne joue pas le titre et n’a pas de grandes stars…

C’est ça le problème. Il faut savoir ce qu’on veut. Veut-on jouer dans la même cour que ces clubs? Ou alors redescendre en L2 et puis c’est fini?

Guingamp a plus d’abonnés que Nantes. Est-ce une anomalie?

Je veux que les gens aient la liberté de choisir leur match. Le nombre d’abonnés n’est pas ma principale préoccupation. Si on est bons, ils viendront, sinon, ils ne viendront pas.