La Machine: Le nouveau cheval-dragon va sortir de l’atelier

CULTURE La compagnie La Machine présentera sa création du nom de Long Ma cet après-midi...

Julie Urbach
— 
Le cheval-dragon de la compagnie La machine
Le cheval-dragon de la compagnie La machine — ©Emmanuel Bourgeau

Fin du suspense. Alors que depuis quelques jours, une mystérieuse créature était en préparation dans l’atelier de la Machine, sur l’île de Nantes, elle pointera enfin le bout de son nez cet après-midi. Ou plutôt de ses naseaux. Car Long Ma, c’est son nom, est un cheval-dragon. Mesurant 12 mètres de haut et 5 mètres de large, «il crachera de la fumée et du feu, pourra galoper, se cabrer et même se coucher», indique la compagnie de François Delarozière.

Dès cet après-midi, autour de 17h, cette créature chimérique devrait déambuler sur le parvis des machines devant un public nantais déjà très impatient. Mais le célèbre éléphant n’aura probablement pas le temps de s’habituer à son nouveau copain: le cheval-dragon partira ensuite à Pékin pour un spectacle inédit du 17 au 19 octobre prochain, dans le cadre de la commémoration du 50e anniversaire des relations diplomatiques entre la Chine et la France.

A terme, cette machine made in Nantes a même vocation à devenir une véritable attraction pérenne en Chine, où des passagers pourront être promenés sur son dos, comme le fait le grand éléphant. «Le cheval-dragon pourrait devenir l’un des éléments identitaires de la ville de Pékin», rêve la compagnie.