La tribune Loire ne devrait plus faire de vagues

David Phelippeau

— 

La Loire, le coeur de la Beaujoire.
La Loire, le coeur de la Beaujoire. — F. Elsner / 20minutes (archives)

La saison prochaine, sur chaque but nantais, les vagues de supporters ne devraient plus déferler dans la tribune Loire. C'est en tout cas ce qu'espère le FC Nantes, qui a fait installer des barrières anti-vague (une soixantaine). Elles sont disposées en quinconce dans la tribune. On se souvient que la saison dernière, le club avait à plusieurs reprises exhorté les supporters nantais à ne plus déferler du haut vers le bas de la tribune sur chaque but nantais. En vain. «Nous avons décidé de manière collégiale, avec la préfecture, le service médical présent au stade, le propriétaire du stade, la Ville et l'exploitant, le FC Nantes, d'installer des garde-corps pour juguler ces vagues, explique Luc Delatour, directeur des opérations. La saison dernière, il y a eu 30 blessés dont 10 transportés au CHU et 3 traumatismes crâniens. Et pourquoi, un jour, on n'aurait pas un décès ? On se doit de l'envisager.» D'où l'installation de ces barrières «pour casser la dynamique», selon Delatour. La tribune Loire reste toujours libre et en position debout. La même décision a été prise il y a deux ans dans le kop nord à Saint-Etienne. Beaucoup de supporters regrettent le fait de ne pas avoir été consultés. «Ce n'était pas négociable », répond Delatour. Sur les réseaux sociaux, la grogne monte. « Honteux», dit Maxence. «Du grand n'importe quoi », embraie Jérémy. Christopher,  lui, montre ses muscles : «Rien ne nous barrera la route pour fêter les buts ! » Stéphane a déjà une idée : «Une bonne scie pendant le premier match de la saison et hop, ni vu, ni connu...» Il oublie que pour rentrer une scie au stade, il va falloir faire preuve de beaucoup d'ingéniosité.