Nantes remercie Moualek et engage le Tchèque Basny

David Phelippeau

— 

Le nouveau coach, Jan Basny.
Le nouveau coach, Jan Basny. — D. Phelippeau / 20minutes

Le communiqué envoyé aux médias, mardi matin, a surpris. « Pour sa 2e saison dans l'élite du handball féminin, le Nantes Loire atlantique handball choisit Jan Basny au poste d'entraîneur pour une durée de 2 ans !», indiquait-il. Quid de l'entraîneur en place Stéphane Moualek alors ? Assailli par les journalistes, le président du club Arnaud Ponroy a immédiatement réagi en convoquant la presse mardi après-midi.

Moualek ne passait plus


«Lundi, le conseil d'administration a décidé de se séparer de Stéphane Moualek, explique le président. Le club avait besoin de rebondir. L'année a été stressante, les joueuses étaient un peu perdues.» Promu en LFH, le NLA a terminé 7e et a manqué de peu l'objectif présidentiel : les play-offs. Selon nos informations, le management du coach Stéphane Moualek ne plaisait plus à beaucoup en interne. Ponroy prend des pincettes pour évoquer cela, d'autant qu'il espère se séparer de son ex-coach à l'amiable. «C'est une fin de cycle. En maintenant à l'identique l'organisation qui était la nôtre, il y avait un risque sportif., il y avait un risque d'implosion. Les joueuses étaient demandeuses de renouveau. » Le renouveau s'appelle donc Jan Basny, entraîneur tchèque âgé de 51 ans. Ce dernier va conserver son poste de sélectionneur de l'équipe féminine de Tchéquie. « Ce qui me plaît dans ce club, c'est qu'il est jeune mais très ambitieux, explique Basny. L'objectif de base est d'être en play-offs et pourquoi pas d'accrocher l'Europe par une des deux Coupes. »

■ Deux accessions

En quatre ans, Moualek a réussi à faire grimper le NLA de la N1 (3e division nationale) à l'élite. Il avait réussi pareil exploit avec le HBC Nantes (de N1 à D1) avant d'être encore remercié en 2008...