Le début d'un agréable Voyage

Julie Urbach

— 

A Nantes le 29 juin 2014 - Le voyage ‡ Nantes 2014, place Graslin
A Nantes le 29 juin 2014 - Le voyage ‡ Nantes 2014, place Graslin — Julie Urbach / 20 Minutes

 

Un hérisson ? Une pomme de pin ? Un sapin retourné ? Tout le week-end, place du Bouffay, des milliers de passants se sont posé la même question devant l'œuvre plutôt piquante de Vincent Mauger. « Inutile de chercher à reconnaître quelque chose de défini, sourit une médiatrice. C'est l'imagination qui doit primer ! »

Depuis vendredi soir et pour la troisième édition, l'esprit du Voyage à Nantes est de retour en ville, et ce jusqu'au 31 août.

 

 

A chacun ses préférences

 

 

Sur 12 kilomètres, le visiteur trouvera pêle-mêle des œuvres d'art, des barbecues en plein air, des terrains de jeu, mais aussi des petits détails surprenants, comme ces enseignes de boutiques, rue Joffre, sans dessus dessous. « Ça permet de redécouvrir la ville sous un autre regard, estime Nolwenn, venue en famille. Il suffit juste de suivre la ligne verte !»

Dimanche, les visiteurs avaient déjà leurs préférences. Dans la sculpture tout en branchages, construite dans les douves du château, les enfants enchaînent les parties de cache-cache. A l'opéra Graslin, sur les marches ou dans le hall, les portables sont de sortie pour réaliser des selfies arc-en-ciel, devant les aplats de peinture colorés de l'artiste Elsa Tomkowiak. Rouverte dimanche à la suite de dégradations commises par quelques militants anti-aéroport vendredi soir, la villa ocupada (bâtiment désaffecté redécoré par des graffeurs), quant à elle, a rattrapé son retard, avec près de 250 entrées en une matinée. « Je passais tous les jours devant et j'avais envie de découvrir l'intérieur, indique Nathalie. On passe d'un univers à l'autre en fonction des pièces, c'est super. Et pour le reste du Voyage à Nantes, on a tout l'été pour en profiter. »