« Succès » pour la manif pro-réunification

— 

Entre 8 500 et plus de 15 000 manifestants se sont réunis à Nantes, samedi après-midi, pour demander la réunification de la Bretagne à la Loire-Atlantique. « Un succès », selon le collectif 44 = Breizh qui en a profité pour réclamer au conseil général « plus de démocratie », avec l'organisation d'un référendum populaire. En marge de la manifestation, six «bonnets rouges» ont été interpellés devant le domicile de l'ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault à Nantes, alors qu'ils jetaient de la farine et des œufs sur le portail en scandant «Naoned e Breizh» (Nantes est breton). Trois d'entre eux portaient des couteaux.

La manifestation de samedi a eu lieu alors que l'examen du texte relatif à la réforme territoriale devait commencer ce lundi au Sénat. Si celui-ci a été retiré de l'ordre du jour faute de majorité prévisible pour le texte, le premier ministre Manuel Valls a pourtant assuré que la réforme sera adoptée « avant fin 2014 ».