Le déménagement du MIN se précise

Frédéric Brenon

— 

Le marché est le second de France par son activité après Rungis.
Le marché est le second de France par son activité après Rungis. — archives F. Elsner/20 Minutes

Evoqué depuis plusieurs années, le projet de déménagement du marché d'intérêt national (MIN) de l'île de Nantes entre dans le vif du sujet. Nantes Métropole va en effet lancer dans les jours qui viennent un concours de maîtrise d'œuvre pour la construction d'un nouveau site à Rezé, à deux pas du centre commercial Océane. Seize hectares sont réservés pour accueillir à l'horizon 2018 une centaine d'entreprises (un millier d'emplois) spécialisées dans les fruits et légumes, la pêche, les fleurs ou la logistique. Un pôle agro-alimentaire doit également se greffer autour.

Des inquiétudes exprimées


« Le site est relié au périphérique et implanté au plus près de l'activité agricole plutôt positionnée au sud-Loire, justifie Alain Robert, vice-président de Nantes Métropole. Il devenait difficile de continuer à accueillir des dizaines de poids lourds au cœur de l'environnement urbain. »

Regroupés au sein de l'association MIN Avenir, les professionnels du marché, qui ne souhaitaient pas ce déménagement imposé par l'arrivée du CHU sur l'île à l'horizon 2023, expriment aujourd'hui deux inquiétudes. « On craint de se confronter à la saturation du périphérique et de la porte de Rezé aux heures de pointe. Cela pourrait décourager certains fournisseurs », rapporte MIN Avenir. L'autre crainte repose sur la question du loyer futur réclamé aux entreprises qui déménageront à Rezé, et celle des indemnisations versées aux sociétés contraintes de se trouver de nouveaux locaux ailleurs. Des négociations individuelles viennent de débuter avec Nantes Métropole. L'objectif étant de trouver un accord en mars-avril prochain. La construction des bâtiments du MIN (uniquement) est estimée à 84 millions d'euros.

■ Au tour du sud-ouest de l'île de bouger

Le projet urbain île de Nantes a, jusqu'à présent, évité le quartier sud-ouest de l'île. Les choses vont changer puisque Nantes Métropole a décidé de créer une ZAC sur ce périmètre d'environ 80 hectares. L'enjeu sera bien entendu le départ du MIN et l'arrivée du CHU au pied du pont des Trois-Continents, mais aussi la réalisation d'une nouvelle ligne de tramway, d'un grand parc, et, surtout, de centaines de logements (potentiel de 5 000 à 8 000 habitants).