Un créneau pour du secourisme

Julie Urbach

— 

Des élèves de l'auto-école Accès permis ont été formés par la Croix-Rouge.
Des élèves de l'auto-école Accès permis ont été formés par la Croix-Rouge. — J. Urbach/20 Minutes

«Que dois-je faire quand j'arrive sur les lieux d'un accident ? » Si les candidats au permis de conduire (qui ont bien suivi leurs leçons de code) répondent qu'il faut, dans l'ordre, protéger, alerter et secourir, rares sont ceux qui sauraient réellement comment s'y prendre. Alors que l'Assemblée nationale vient d'adopter un texte visant à ajouter une formation aux premiers secours dans la préparation du permis, un réseau de deux auto-écoles nantaises a déjà anticipé ce probable changement. Une convention avec la Croix-Rouge a été signée il y a quelques mois, pour apprendre aux apprentis conducteurs les gestes qui sauvent.

Formation de neuf heures


Laurence Lefeuvre, la directrice d'Accès Permis et de Saint-Clément conduite, est à l'origine de la démarche. « C'est important de parler de la sécurité, mais autant proposer aux élèves quelque chose de concret et pratique », explique cette ancienne secouriste. Les candidats qui le souhaitent peuvent ainsi suivre une formation de neuf heures, appelée prévention et secours civiques de niveau 1. « On leur apprend à mettre quelqu'un en position latérale de sécurité, savoir apprécier la conscience d'une personne… détaille Thierry Reinteau, formateur à la Croix-Rouge de Nantes. Il faut aussi leur donner des réflexes comme mettre son gilet jaune, utiliser les bornes d'appel d'urgence, mais aussi bien garer sa voiture pour se protéger soi et les autres. »

A l'issue de la journée, le brevet européen des premiers secours leur est délivré. « C'est un bon complément et ça va nous mettre en confiance, estime Linda, qui prépare l'examen du code. Ça pourra nous servir aussi au quotidien, dans la vie en général. »

Une dizaine de jeunes ont déjà été formés, et une deuxième session est organisée à la fin du mois de juin. La formation, d'un coût de 60 € par personne, est pour le moment intégralement financée par l'auto-école. « Lorsque cela deviendra obligatoire, on verra comment s'organiser », commente Laurence Lefeuvre.

■ Réforme du permis

Le texte, qui prévoit des « notions élémentaires » de premiers secours, doit repasser devant le Sénat. Par ailleurs, le permis doit être plus largement réformé, avec des délais de passage plus courts.