Les salariés d'Alcatel manifestent leur rancoeur

SOCIAL La colère après l'annonce des licenciements. Vendredi, une centaine de salariés d'Alcatel-Lucent ont « inauguré » symboliquement le bâtiment en construction qui devait réunir les deux sites rennais du groupe à l'été 2007. Mercredi dernier, la directi...

©2006 20 minutes

— 

La colère après l'annonce des licenciements. Vendredi, une centaine de salariés d'Alcatel-Lucent ont « inauguré » symboliquement le bâtiment en construction qui devait réunir les deux sites rennais du groupe à l'été 2007. Mercredi dernier, la direction a annoncé la fermeture de ces deux antennes et le transfert d'une partie des activités et du personnel vers l'établissement d'Orvault. Sur les 800 emplois de ces trois sites, 218 postes devraient être supprimés d'ici à la fin 2008. Une situation qui a incité les salariés de tous les sites Alcatel de l'Ouest à se mobiliser de nouveau vendredi.Les représentants syndicaux d'Orvault ont rencontré ce même jour Jean-Marc Ayrault. Le maire UMP de la commune, Joseph Parpaillon, a sollicité un entretien avec la direction d'Alcatel-Lucent.

Les salariés Alcatel-Lucent d’Orvault et des deux antennes rennaises iront manifester demain à Rennes à l’occasion du meeting de campagne de la candidate socialiste à la présidentielle, Ségolène Royal.