Les vrais spécialistes des faux flocons

NEIGE ARTIFICIELLE Depuis 1976, une cinquantaine de techniciens travaillent à la fabrication de l'or blanc à Sainte-Luce-sur-Loire. De l'usine de production au canon à neige, tout le processus de la culture de la poudreuse est imaginé dans les bureaux nantais de la soc...

©2006 20 minutes

— 

Depuis 1976, une cinquantaine de techniciens travaillent à la fabrication de l'or blanc à Sainte-Luce-sur-Loire. De l'usine de production au canon à neige, tout le processus de la culture de la poudreuse est imaginé dans les bureaux nantais de la société Johnson Control neige, qui détient 70 % du marché français des flocons artificiels.« Tout a débuté quand nos ingénieurs français ont découvert les premiers enneigeurs aux Etats-Unis, raconte Maxime Rougeaux, directeur du marketing. En rentrant, ils se sont mis à travailler sur la question. Leur savoir-faire est aujourd'hui mondialement reconnu. » De la Chine à l'Australie en passant par la Russie, leurs systèmes d'enneigement automatiques sont sur tous les marchés. « Nous avons créé près de 360 installations dans 17 pays », explique-t-il. Et ça ne devrait pas s'arrêter : les enjeux économiques autour du ski sont colossaux, en particulier quand la neige naturelle se fait désirer. « C'est un marché porteur, qui garde une grosse marge de progression : par exemple, pour l'instant, seuls 17 % du domaine skiable français sont équipés ». Critiquée par les écologistes, la société a décidé en 2005 de suspendre l'utilisation d'additifs pour sa neige artificielle française.

S. Mazurelle