Le couvent des Cordeliers renaît

Julie Urbach

— 

Des ossements ont été retrouvés grâce à la première opération de fouilles.
Des ossements ont été retrouvés grâce à la première opération de fouilles. — F. Elsner./ 20Minutes

Il est situé en plein centre-ville et, pourtant, peu de monde le connaît. A quelques rues de la cathédrale Saint-Pierre, le couvent des Cordeliers pourrait toutefois devenir bientôt le haut lieu des passionnés de l'histoire de Nantes et de son patrimoine. Car cet établissement, datant du XIIIe siècle et aujourd'hui encore propriété du diocèse, va être restauré.

La mairie, qui se rêve en nouvel acquéreur, aimerait le transformer en une sorte de musée archéologique de la ville, ouvert au public. « Le site recèle de vestiges exceptionnels, assure Stéphane Junique, adjoint au patrimoine. Il va nous éclairer sur chacune des étapes qui a fondé la ville de Nantes, de l'Antiquité à nos jours. »

De premières recherches


Pour ce faire, une première série de fouilles archéologiques vient juste de s'achever dans cet ancien lieu de culte et de réunions créé par ces frères mendiants, appelés les Cordeliers. Pendant un mois, quatre archéologues de la direction patrimoniale de la ville, un anthropologue et une dizaine d'étudiants de l'université de Nantes ont procédé à des sondages, dont les résultats seront présentés lors de quelques visites publiques et une conférence, au mois de juin.

Si les chercheurs n'ont pas fait de découverte inattendue, ils ont pu davantage étudier la muraille antique construite au IIIe siècle, autour de laquelle a été implanté le couvent. Sous la nef, des sépultures datant du XVIIIe siècle ont été retrouvées, mais finalement moins que prévu. «Quand on creuse le sol dans un couvent, on s'attend à trouver des corps, explique Frédéric Mercier, archéologue. Ici, la majorité des ossements ont été enlevés pour ne pas qu'il y en ait trop dans la ville. »