ILokYou, un site loué par ses 10 000 membres

Julie Urbach

— 

Edouard Dumortier a créé ILokYou.
Edouard Dumortier a créé ILokYou. — F. Elsner/20Minutes

Besoin d'une valise pour le week-end, d'une ponceuse pour restaurer votre parquet ou d'une guitare afin de débuter une carrière musicale ? Pourquoi les acheter alors que l'un de vos voisins pourrait vous les louer ? Lancé il y a tout juste un an autour de cette idée, le réseau social nantais ILokYou, site de location d'objets et de services entre particuliers, continue son développement et enregistre aujourd'hui près de 10 000 membres. Un concept dans l'air du temps alors que Canal+ diffuse, ce soir, un reportage sur le boom de l'économie collaborative en France.

Une tendance de fond


L'échange entre individus serait « en train de façonner un autre mode de consommation et de rapport aux autres », promet le documentaire. Edouard Dumortier, cofondateur de ILokYou, partage ce constat. « C'est une vraie tendance de fond, analyse-t-il. Les pratiques ont évolué : acheter d'occasion est devenu banal, et l'époque» pour consommer, je dois posséder «, est désormais finie. » En échange de quelques euros, disposer d'un barbecue pour une soirée est donc désormais possible. Et si la majorité des sites Internet d'annonces (comme Leboncoin) s'appuient sur l'offre, ILokYou propose principalement une entrée par demande. Une fois la requête géolocalisée et enregistrée, une alerte est envoyée aux inscrits susceptibles de détenir l'objet convoité.

Pour l'instant utilisé principalement dans l'Ouest et à Paris, le site projette de réunir un million de membres en 2018. En attendant, l'équipe de quatre salariés va investir de nouveaux bureaux à Nantes, et vient de boucler une levée de fonds de 465 000 €.

■ Contrat

Pour chaque transaction, le site génère un contrat entre les deux parties. Jusqu'alors gratuit, Ilokyou prendra bientôt une commission de 15 % sur le prix de chaque location enregistrée.