Un budget 2007 en légère hausse

POLITIQUE Le conseil municipal de Nantes s'est réuni vendredi pour la première fois de l'année. Le point sur les grandes décisions.

©2006 20 minutes

— 

Le conseil municipal de Nantes s'est réuni vendredi pour la première fois de l'année. Le point sur les grandes décisions.

Le vote du budget 2007. Le budget primitif de la ville porte sur 444,7 millions d'euros contre 434,3 millions en 2006. Près de 83 millions d'euros seront dépensés dans des nouveaux équipements (Château des ducs et son musée, médiathèque est, piscine Malakoff, Coupe du monde de rugby à la Beaujoire, etc.). En baisse régulière depuis six ans, la dette de la ville se chiffrait au 31 décembre à environ 343 millions d'euros, soit 1 223 euros par habitant. En diminution également, les recettes attendues de l'Etat, qui s'élèvent à 100,9 millions d'euros. Les taux d'imposition (taxe d'habitation, foncier bâti et non bâti) ne seront quant à eux pas augmentés cette année. A noter enfin que les récents voeux du maire auront coûté 165 369 euros.

Un contrat urbain pour les quartiers. Succédant au contrat de ville, le nouveau contrat urbain de cohésion sociale a été voté pour Nantes. En collaboration avec l'Etat, Nantes métropole et les villes de Saint-Herblain, Rezé et Orvault, il propose des actions communes pour une meilleure intégration de seize quartiers dits « prioritaires », dont neuf à Nantes : Bellevue, Dervallières, quartiers Nord, Bottière Pin-Sec, Malakoff, Breil-Malville, Clos-Toreau, Port-Boyer et Halvêque.

Les cryptes restaurées mises à jour. Situées au sous-sol de la cathédrale Saint-Pierre, la crypte romane et la crypte du xixe siècle rouvriront le 17 mars. Elles étaient fermées au public depuis plus de dix ans.

L'école Dervallières-Chézine restructurée. Le groupe scolaire construit dans les années 1960 va être refait à neuf pour permettre l'accueil de douze classes. Les travaux, qui nécessiteront la démolition de la barre ouest, débuteront dans un an et dureront vingt mois.

Frédéric Brenon