Un protège-radar échoué sur la base sous-marine

©2006 20 minutes

— 

Impressionnante opération de levage samedi matin à Saint-Nazaire. L'ancien radôme, qui abritait un radar de l'Otan à l'aéroport Tempelhof de Berlin, a été hissé et déposé sur l'alvéole 14 de la base sous-marine. Offerte par l'Allemagne à la mairie de Saint-Nazaire, cette structure de cinq tonnes – faite d'aluminium, de fibre de verre et de résine – chapeaute désormais le futur Lieu international des formes émergentes (Life) et la nouvelle salle de concerts du VIP. L'ensemble doit être inauguré le 13 avril prochain.

« On voulait quelque chose qui semble léger et translucide, qui puisse capter la lumière de l'intérieur pour créer un vrai contraste avec la nature de la base. Mais il n'était pas question d'une structure neuve, à construire », explique Finn Geipel, l'architecte berlinois du Life. Le dôme de 440 m2 était voué à la démolition en Allemagne, il deviendra un lieu annexe d'expositions, de rencontres artistiques et de création, au gré de la programmation du Life.

Véronique Couzinou