L'avenir des collectivités fait réagir

— 

Les propos de Manuel Valls annonçant une réduction de moitié du nombre de régions dès 2018 et une suppression des conseils généraux en 2021 ont suscité mercredi de nombreuses critiques locales. Plusieurs associations bretonnes ont exprimé d'emblée leur inquiétude quant à une « menace de disparition de la Bretagne » dans une grande région Ouest. Un scénario qui aurait plutôt les faveurs du président PS des Pays de la Loire, Jacques Auxiette, même si celui-ci « ne partage pas les propositions du Premier ministre sur la nécessité de la diminution du nombre de régions ». Philippe Grosvalet, président PS du conseil général de Loire-Atlantique a, lui, fustigé une « réforme territoriale dont on sait qu'elle ne sera pas source d'économies » et a dénoncé la « machine à perdre » qu'est devenu l'Etat. F.B.