Les jonquilles vont défiler

Julie Urbach

— 

Les treize chars sont recouverts de milliers de jonquilles, toutes naturelles.
Les treize chars sont recouverts de milliers de jonquilles, toutes naturelles. — F. Elsner./ 20 Minutes

On les appelle « l'or jaune » de Saint-Etienne de Montluc. Ce jeudi, dans plusieurs hangars de la ville, quelque 400 000 jonquilles sauvages attendent, dans des frigos. Cueillies il y a trois semaines, toutes dans des bois des environs, elles habilleront les treize chars qui défileront ce dimanche pour la Fête des jonquilles. « On les piquera une à une, samedi, au dernier moment, explique Gérard, vice-président du comité des fêtes. Pour un char, il nous faut entre 30 000 et 40 000 fleurs, soit 8 heures de travail, et l'on s'y met à plusieurs ! ». En grillage, les structures du dinosaure, du clown, ou encore de la montgolfière qui déambuleront ce week-end sont prêtes à les recevoir, déjà garnies de mousse verte et de lichen.

Une seule vraie inconnue


Chez les 700 bénévoles (soit 10 % de la population de la ville) qui s'affairent, pas vraiment de stress. Car pour la 50e édition de cette parade, devenue une institution, l'enthousiasme et l'expérience sont là. « La seule inconnue, chaque année, concerne l'état de floraison des jonquilles et les éventuels problèmes de conservation, raconte Etienne, qui n'a pas raté une seule fête. En 1987, on a ramassé les fleurs sous la neige, on a dû les faire sortir au pied des chauffages ! »

■ Pratique

Quelque 30 000 curieux sont attendus dimanche dans les rues de Saint-Etienne-de-MontLuc. La parade, accompagnée de fanfares, partira à 14 h. L'événement est gratuit depuis trois ans.