Les quatre grands défis de Rolland

Frédéric Brenon

— 

Johanna Rolland a présenté son projet lundi à Nantes
Johanna Rolland a présenté son projet lundi à Nantes — Fabrice Elsner

Elue officiellement maire de Nantes par le conseil municipal vendredi, la socialiste Johanna Rolland se trouve désormais confrontée à plusieurs défis de taille.

Dynamiser l'emploi. « C'est la préoccupation principale des Nantais » et l'une des priorités de Johanna Rolland. Pour réussir ce « combat », la maire entend « mobiliser tous les leviers » en insistant sur les filières d'excellence (santé, numérique), le soutien aux PME-TPE (petites, moyennes et très petites entreprises) et la création de 400 emplois d'avenir. Le redressement des commerces, en centre-ville notamment, sera un challenge ardu.

Changer les habitudes de gouvernance. Johanna Rolland s'engage à impliquer énormément les habitants : débats autour des grands enjeux, co-construction, budgets participatifs pour des projets de proximité, droit à l'initiative citoyenne pour les débats du conseil municipal… Un poste d'adjoint spécifique au dialogue citoyen a déjà été créé. Le reste devra être enclenché rapidement. Et il faudra prouver que les habitants sont réellement entendus. La maire a aussi choisi de renforcer les droits de l'opposition en lui accordant la présidence de la commission des finances, une représentation au sein des commissions d'attribution de places sen crèche, de logements HLM et de dérogation de carte scolaire.

Réussir la transition écologique. Johanna Rolland l'affirme : l'environnement sera une priorité de la ville de demain. Une ambition renforcée par la présence de 15 élus écologistes. Cela passera par des investissements sur les transports (chronobus, connexion ligne 1-ligne 2, bicloo), le développement de la nature en ville, ou la réduction de la consommation énergétique.

Mener des grands projets. Dans un mandat marqué par la prudence financière, Nantes devra tout de même « mener de grands projets ». Nouvelle gare, réhabilitation des quartiers nord et lancement d'un nouveau franchissement de Loire sont en première ligne. Sans oublier l'aéroport, dossier délicat à gérer aux côtés des écologistes.

■ Indemnités

Johanna Rolland, qui a abandonné son mandat de conseillère générale, a nommé 25 adjoints, dont 11 nouveaux. Ils toucheront 1 438 € brut d'indemnités. La maire gagnera, elle, 5512 € brut.