« Je n'ai pas peur, sauf parfois à certaines heures »

— 

Lorsque l'on aborde le thème de la sécurité, devant la gare SNCF, les Nantais semblent plutôt sereins. « J'ai longtemps habité à Paris, et ce n'est vraiment pas comparable ! Ici, je n'ai pas peur, sauf parfois à certaines heures », estime Nithay, 21 ans. Comme le pense la jeune femme, Nantes est souvent considérée comme une ville où il fait bon vivre, même si ce sentiment s'efface quelque peu la nuit tombée. Pascal, 40 ans, constate par exemple certains actes de vandalisme. « Il n'y a rien de très grave mais ma voiture est régulièrement abîmée, les rétroviseurs cassés, par des gens qui rentrent de fête…», s'agace-t-il. Pour Solène, habitante des quartiers Nord, la sécurité devrait effectivement être renforcée le soir, mais aussi tôt le matin, à la reprise du tram. « Les agents de la TAN devraient être plus visibles, et pas qu'à Commerce. Lorsque l'on est une fille, toute seule, et que l'on attend sur le quai, c'est pas toujours très sympa…» J. U.