Redémarrage grippé à la centrale EDF

©2006 20 minutes

— 

La centrale thermique de Cordemais est toujours fragilisée. Après un mois d'inactivité, l'unité nº 5 de la centrale a été remise en service hier matin. D'une puissance de 600 MW, elle avait été endommagée par la chute d'une grue lors de la tempête du 8 décembre. « Les opérations menées ont permis la réparation du convoyeur de charbon, qui alimente en combustible les tranches 4 et 5 », explique EDF.

Victime elle aussi de la tempête, l'unité nº 4 est pour l'instant toujours en panne. « Les travaux se poursuivent. Sa remise en service est programmée début février », indique EDF. Enfin, la dernière unité de production, la nº 2 (700 MW), est de nouveau arrêtée depuis la détection d'une « anomalie », dimanche dernier.

Frédéric Brenon

Compte tenu des températures clémentes, l'alimentation en électricité des régions Pays de la Loire et Bretagne est assurée. Toutefois, des groupes électrogènes de secours sont à disposition.