Les anti-NDDL réaffirment leur détermination

— 

Ils veulent montrer qu'ils sont encore unis et que la mobilisation ne s'arrête pas. Jeudi, les responsables des principales organisations opposantes au projet d'aéroport se sont réunis dans leur quartier général, sur le site de Notre-Dame-des-Landes.

«Ce que l'on retient, c'est une manifestation d'une ampleur sans précédent, la démonstration que la mobilisation est prête, affirme Julien Durand, porte-parole de l'Acipa, principale association anti-NDDL. Si les propos guerriers de Jacques Auxiette [qui a demandé mercredi l'évacuation] font effet, nous sommes prêts à protéger les terres et la population.»

Si les associations n'ont pas toutes condamné explicitement les affrontements, elles ont unanimement pointé «la manipulation du gouvernement, focalisé sur les violences et qui occulte le fond du dossier». «Nous ne serons pas les initiateurs de la violence, mais serons prêts à l'affronter», a lancé une représentante d'Attac. J. U.