Le vin breton de Monnières fait tousser l'administration

©2006 20 minutes

— 

La direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a entamé des poursuites contre deux viticulteurs de Monnières, dans le vignoble nantais. Christophe et Philippe Chéneau, deux frères, vendent depuis 2004 des bouteilles étiquetées « Breizh gwin gwen » (vin blanc breton). Problème : administrativement, la Loire-Atlantique n'est pas en Bretagne. « Ce n'est pas un combat politique, mais une question d'identification à l'étranger », explique Philippe Chéneau.

Selon les viticulteurs, le parquet aurait d'ailleurs décidé de ne pas donner suite à la procédure. La DGCCRF refusait hier de confirmer l'information. Mais ces poursuites ont en tous cas sérieusement plombé les ventes. « Des grandes surfaces ont eu peur que la marchandise ne leur reste sur les bras », soupire Philippe Chéneau.

Guillaume Frouin