Le FC Nantes dit adieu à la finale

David Phelippeau

— 

L'objectif coupe-championnat est plus que jamais d'actualité pour le PSG. Les hommes de Laurent Blanc, leaders de la Ligue 1, sont allés se qualifier (1-2) à Nantes pour la finale de la Coupe de la Ligue. Un doublé d'Ibrahimovic, un but en tout début de match puis un en fin de match, a envoyé les Parisiens au Stade de France.

Un succès qu'on a cru aisé très vite, tant les Nantais ont manqué leur première demi-heure et ont semblé timorés, tétanisés par la claque (5-0) que ce même PSG leur avait infligée il y a quinze jours en Ligue 1 au Parc des Princes. La première demi-heure a ressemblé à une démonstration de force durant laquelle les maillots jaunes étaient réduits au rôle de plots… Lavezzi (4e) touchait le poteau et ne laissait rien augurer de bon pour les Canaris. La preuve, quelques secondes plus tard, le gardien de but Riou dégageait sur le seul joueur qu'il ne fallait pas trouver sur le terrain : un certain Ibrahimovic. Le Suédois réalisait le lob parfait à plus de trente mètres (5e)… Le FCN n'avait vraiment pas besoin de ça. Même sans Cavani, le PSG déroulait et était proche d'alourdir l'écart par Lavezzi. Nantes dans tout cela ? Le sort s'acharnait sur eux. Sur un ceinturage d'un défenseur parisien sur Djordjevic, l'arbitre Monsieur Duhamel aurait dû siffler… La timide révolte nantaise allait prendre une autre envergure en deuxième période. Un peu comme si les hommes de Der Zakarian avaient prévu ce scénario, Veigneau, dans un stade en folie, égalisait (82e). Mais Paris compte dans ses rangs un joueur qu'aucun autre club ne peut se targuer d'avoir dans son effectif : Monsieur Ibrahimovic. Il mettait fin au rêve nantais dans le temps additionnel et envoyait Paris au Stade de France.