Une appli pour consommer sain

Julie Urbach

— 

Au supermarché, Justine, 21 ans, scrute les étiquettes. « J'essaye d'éviter tout ce qui contient de l'huile de palme. Mais ce n'est pas évident de se repérer, car c'est souvent écrit en tout petit… » Pour elle, et pour tous les partisans d'une consommation plus responsable, la jeune start-up nantaise Noteo a conçu il y a tout juste un an un service « unique en Europe ». Une application, gratuite et déjà téléchargée par 88 000 utilisateurs, recense des informations relatives à plus de 50 000 produits alimentaires, de beauté et d'entretien, disponibles en grande surface. Il suffit de scanner le codes-barres, à l'aide de son smartphone, pour y accéder. A condition que le produit soit référencé.

Pour chaque bouteille de jus de fruit, rouge à lèvre ou autre bidon de lessive, des notes sont calculées selon quatre critères : les substances contenues et leur risque pour la santé, l'impact environnemental, la responsabilité sociale de l'entreprise, et enfin le prix.

Pas besoin de payer cher


Ce système démonte, souvent, les idées reçues. « Notre service montre que l'on n'est pas obligé de payer plus cher ou d'acheter du bio pour consommer sain. On trouve aussi de bons produits en supermarché », affirme Baptiste Marty, 33 ans, à la tête de Noteo. Autre objectif, « aller au-delà des allégations marketing », qui brouillent l'information. Exemple, un produit étiqueté « sans paraben » peut contenir un autre composant moins connu mais tout autant à risque.

A terme, l'objectif est donc bel et bien de faire évoluer les modes de consommation et de production. Pour ce dernier point, Noteo prépare un logiciel, payant cette fois, à destination des industriels désireux de s'engager dans une démarche plus transparente.

■ Comment ça marche ?■ Noteo embauche 20 salariés à plei■ n ■ temps. Une■ première équipe a pour mission de saisir ■ l'intégralité des composants ■ figurant sur les étiquettes ■ des produits■ ,■ grâce à des photos prises par leurs soins ou envoyées par des internautes. ■ Sur cette base, le pôle des scientifiques■ , qui a élaboré la méthodologie de notation, va ■ établir■ les notes. La start-up emploie aussi des informaticiens pour la gestion du site et les développements de l'application.