Nantes

Une Folle journée d'exception

Musique La 20e édition du festival, qui débute ce mercredi, célèbre l'Amérique et le XXe siècle

Le jour J. Des dizaines de milliers de spectateurs vont envahir à partir de ce mercredi après-midi la cité des congrès et le Lieu unique pour assister à la Folle journée. Le célèbre festival de musique classique, qui s'achèvera dimanche soir, fête sa 20e édition en honorant l'Amérique et le XXe siècle. Un thème inédit qui permettra d'écouter les grands compositeurs du nouveau continent (Gershwin, Bernstein, Glass, Reich…), les auteurs en exil (Prokofiev, Rachmaninov, Stravinsky…) ou les commandes des fondations et orchestres américains (Bartok, Barber, Dutilleux, Messiaen…).

Broadway, gospel, jazz


Mais ce n'est pas tout. Car après avoir mis en lumière des guitaristes et danseuses flamencos en 2013, le festival a choisi cette année d'affirmer encore plus nettement son ouverture populaire : musiques de films, comédies musicales de Broadway, jazz, blues ou encore negro-spiritual se taillent une part non négligeable dans la programmation. Des big bands croiseront sur scène des chœurs gospel ou des ensembles vocaux « Barbershops ». Barbara Hendricks chantera du Nina Simone. Du jamais vu.

« On n'a jamais été aussi loin dans la découverte, reconnaît René Martin, directeur artistique. On aurait pu faire une grande fête réunissant tous les auteurs déjà programmés à la Folle journée. Mais on a choisi d'être audacieux, pour que cette 20e édition soit un départ vers de nouveaux territoires musicaux. Ce sera très coloré. Il y en aura pour tout le monde, en particulier pour des publics nouveaux. » Et si les puristes râlent un peu, le succès s'annonce une nouvelle fois au rendez-vous : moins de 8000 billets sur les 145 000 mis en vente pour les 296 concerts sont encore disponibles.

■ A découvrir aussi au ciné ou en ville

De nombreux prolongements culturels sont organisés en parallèle de la Folle journée. Au Cinématographe, une vingtaine de films américains illustres pour leur musique sont proposés jusqu'au 11 février. Dans certaines médiathèques et écoles, un spectacle théâtral baptisé America, America ! est proposé. Des concerts de jeunes musiciens réinterprétant des œuvres de la programmation sont également donnés dans les quartiers Bellevue, Dervallières et Doulon.