L'emploi, la « priorité » de Garnier

F. B.

— 

Laurence Garnier, candidate UMP.
Laurence Garnier, candidate UMP. — archives F. Elsner/20 Minutes

La candidate UMP à la mairie de Nantes, Laurence Garnier, a présenté jeudi les grandes lignes de son projet en faveur de l'emploi et de l'économie, sa « priorité pour les Nantais ». La candidate estime tout d'abord que le commerce de détail et l'artisanat sont « deux maillons essentiels » devant être « davantage soutenus ». Elle propose pour cela de « restaurer le dialogue avec les commerçants du centre-ville », de « développer de nouveaux services » (livraison à domicile, plateforme Internet…), de créer une société d'économie mixte « dont la mission sera de coordonner l'offre » (rachat de pas-de-porte…), ou de permettre aux artisans de stationner gratuitement.

Son n°2 n'est pas encarté


Laurence Garnier suggère aussi un guichet unique facilitant les démarches des entrepreneurs, une attention accrue aux PME dans les appels d'offres publics, un « plan accélérateur de start-up » ou l'octroi de cinquante bourses par an pour les étudiants créant leur entreprise dans l'agglomération. Elle insiste également beaucoup sur une « meilleure visibilité à l'international », laquelle passe par une valorisation du territoire en lien avec les autres collectivités.

En parallèle, Laurence Garnier a dévoilé le nom de son n°2 sur sa liste : Marc Reneaume. Non encarté politiquement, ce Nantais de 57 ans a été dirigeant de Veolia, membre du comité exécutif du Medef et est actuellement à la tête d'une PME. Il vient « apporter sa grande expérience, en particulier dans le domaine économique ».