Les grosses villes attirent à nouveau

Frédéric Brenon

— 

Nantes a intensifié la construction de logements pour séduire les ménages.
Nantes a intensifié la construction de logements pour séduire les ménages. — F. Elsner/20 Minutes

Et si le phénomène d'étalement urbain commençait à s'éroder en Loire-Atlantique ? C'est l'hypothèse émise par l'Insee à la lecture des évolutions de population depuis deux à trois ans. « Sur une période récente, la croissance est plus importante dans les grandes communes que dans celles situées en deuxième ou troisième couronne. Cela reste à confirmer dans le temps, mais la tendance à un rééquilibrage est là », analyse Agnès Lerenard, de l'Insee.

Longtemps fuies par les familles en raison des prix de l'immobilier, des villes comme Rezé, Bouguenais, La Chapelle-sur-Erdre, Sainte-Luce, Saint-Sébastien et même Nantes gagnent à nouveau plusieurs milliers d'habitants. Une tendance qui devrait encore s'accélérer, selon les projections de population. Pour David Martineau, conseiller municipal à Nantes, l'impact de la politique offensive de la métropole en faveur des logements abordables et de la densification « ne fait aucun doute ». « Le virage qui a été pris il y a quelques années de construire davantage de logements au cœur du pôle urbain, répondant mieux aux attentes des familles, et, surtout, accessibles financièrement, porte ses fruits, se félicite l'élu. Quand les gens ont le choix, ils préfèrent habiter en zone urbaine. C'est la preuve que cette politique répond à un vrai besoin, qui auparavant était oublié. »

La crise et ses effets


David Martineau avance aussi l'influence de la crise. « Quand on réside à Nantes Métropole, on peut rayonner sur la majorité du marché de l'emploi. Par les temps qui courent, ça compte. » « La crise rend plus vertueux. Le prix du carburant fait réfléchir », ajoute Michèle Gressus, maire de Bouguenais. Puis de poursuivre : « Après, la bascule du pavillonnaire en une ville plus dense nécessite de faire preuve de beaucoup de pédagogie. Car si certains habitants ont bien compris qu'on ne pouvait plus envoyer nos enfants se loger à 40 km, ou y trouvent parfois leur intérêt financier en vendant leur terrain, d'autres sont restés à l'époque de la petite maison tranquille… »

■ Recensement

L'Insee débute aujourd'hui la campagne 2014 du recensement. Fait nouveau, un recensement en ligne sur Internet sera proposé aux habitants de douze communes de Loire-Atlantique, dont Nantes.