Encore loin du « tout accessible »

Julie Urbach

— 

Des lieux restent encore inaccessibles, à l'image du passage Pommeraye.
Des lieux restent encore inaccessibles, à l'image du passage Pommeraye. — F. Elsner/20 Minutes

Plusieurs fois en tête du baromètre de l'Association des paralysés de France, primée à l'échelle européenne en 2012, Nantes fait souvent figure d'exemple lorsque l'on parle de la mise en accessibilité aux personnes en situation de handicap. Et pourtant : à un an de l'échéance de 2015, qui impose aux communes d'avoir rendu l'ensemble des équipements et établissements accessibles, le défi ne sera pas relevé. « Comme beaucoup d'autres, nous ne serons évidemment pas prêts, confirme Valérie Alassaunière, directrice des solidarités à la ville. A la différence qu'un gros travail a déjà été mené depuis la loi de 2005, avec des résultats déjà intéressants ».

Selon la ville, près de 60 % des écoles sont actuellement en mesure d'accueillir des élèves handicapés. « Et d'ici à un an, une école par quartier le sera, pour toutes les formes de handicap », précise Valérie Alassaunière. Les grands projets d'urbanisme tels que le réaménagement de la place Graslin ou le projet Feydeau ont pris en compte cette dimension. « La mairie et l'essentiel des mairies annexes ont aussi été une priorité », ajoute Valérie Alassaunière. Sans oublier les tramways, busways, totalement équipés, ou dans un autre domaine, le château des ducs de Bretagne.

Les commerces à la traîne


« Si on peut rendre accessible le château, on peut le faire avec le reste ! », réagit Grégoire Charmois. Selon le directeur de la délégation 44 de l'Association des paralysés de France, l'un des points faibles reste les commerces de proximité : à peine un tiers des boulangeries, pharmacies, et même cabinets médicaux seraient aujourd'hui en mesure de recevoir ces publics. « Il va aussi falloir faire des efforts en matière de voirie et de revêtement, comme par exemple en arrêtant d'utiliser des pavés», avance-t-il.

Des revendications qui pourraient être entendues d'ici 2020 : une nouvelle date butoir que s'est fixée la ville, comme l'a encouragé le rapport national Campion pour les villes ayant besoin d'un délai supplémentaire.

■ Futurs travaux

Cette année, de nouveaux travaux sont prévus : la mairie de Doulon, les seuils des établissements du Hangar à Bananes, ou encore Les aménagements de voirie en centre-ville.