La police fait ses rondes aussi sur Twitter

INTERNET Il y a désormais un compte @PNationale44 sur le réseau social...

Julie Urbach

— 

Illustration: Page d'accueil du réseau social Twitter.
Illustration: Page d'accueil du réseau social Twitter. — LOIC VENANCE / AFP

Les policiers vont désormais gazouiller. La direction départementale de la police 44 vient en effet d'ouvrir son compte sur le réseau social Twitter. S'il s'agit au départ d'une demande du ministre de l'Intérieur Manuel Valls, la police de Loire-Atlantique fait partie des cinq services territoriaux choisis pour expérimenter ce nouveau mode de communication. Premier compte du genre, inauguré le 23 décembre, @PNationale44 comptait lundi soir quasiment 250 abonnés.

Créer un lien de confiance

Des informations liées aux agressions, interpellations et peines de prison y seront ainsi diffusées régulièrement, mais la police espère aussi en recueillir, grâce à des appels à témoins, lors de disparitions inquiétantes par exemple. «L'objectif principal est de rapprocher la police de la population, en créant un lien de confiance avec les internautes», explique Thierry Palermo, directeur adjoint de la sécurité. Des conseils de prévention et explications sur le fonctionnement de la police nationale figureront également parmi les messages postés.

Sur la forme, des précautions ont été prises pour gérer au mieux ce «tournant»: seules trois personnes sont autorisées à alimenter le compte et chaque tweet sera débattu avant d'être envoyé. «Il faut être sûrs que le message ne soit pas mal interprété, car cela engage l'institution», estime Jean-Christophe Bertrand, directeur de la sécurité publique. «Ce n'est pas un chat et nous ne rentrerons pas dans un débat avec les internautes», prévient Thierry Palermo.

 

Départements tests

Avec la Loire-Atlantique, quatre directions départementales de sécurité publique ont été choisies pour expérimenter Twitter : les Alpes-Maritime, l'Ille-et-Vilaine, le Pas-de-Calais et le Bas-Rhin.