La fiscalité s'invite dans la campagne

J. U.

— 

« Enjeu central » selon Laurence Garnier, la fiscalité a été choisie par la candidate UMP aux municipales comme premier axe de campagne. « Je maîtriserai la dépense publique afin de rendre du pouvoir d'achat aux Nantais », a-t-elle annoncé. Pour elle, cela devra passer par une « réelle mutualisation » des coûts avec Nantes Métropole, et une réduction des effectifs de personnels de la ville. Autre combat, la remise à plat du système d'attribution des subventions aux associations, qui représentent « plus d'un quart du budget de la ville », selon la candidate UMP.

Des propositions qui ont fait réagir Johanna Rolland, la candidate PS. Au sujet des subventions, elle a rappelé que celles-ci font « l'objet d'étude par les commissions municipales compétentes dans lesquelles l'opposition siège ».