Trois zones agricoles protégées

— 

Après plusieurs mois de concertation, les élus du conseil général de Loire-Atlantique ont adopté mercredi la création de trois périmètres de protection des espaces agricoles et naturels périurbains (PEAN). Ce dispositif permet d'interdire toute nouvelle activité non agricole au sein d'un zonage défini, sans limite de temps, même en cas de vente d'une exploitation.

Le premier PEAN se situe entre Nantes et Notre-Dame-des-Landes sur une surface de 17 320 ha, ce qui en fait le plus grand de France. Le deuxième PEAN protège 1720 ha proches du littoral à Guérande et à La Turballe. Le troisième est à Saint-Nazaire, aux franges de la Brière (878 ha). « Le PEAN permet de lutter contre l'étalement urbain et la spéculation immobilière. C'est de notre responsabilité que de prévoir à long terme », considère Philippe Grosvalet, président du conseil général. « Une vision à plus de vingt ans permet à l'agriculteur d'amortir son outil de travail et d'investir », se félicite Paul Charriau, secrétaire à la chambre d'agriculture. F.B.