Un très cher match de gala

Frédéric Brenon et David Phelippeau

— 

Le nouveau hall XXL est équipé de tribunes mobiles pour la rencontre.
Le nouveau hall XXL est équipé de tribunes mobiles pour la rencontre. — F. Elsner/20 Minutes

Soir de gala ce jeudi à la Beaujoire. Le club de handball nantais reçoit le PSG pour un match de championnat exceptionnel. Exceptionnel parce que le club parisien et ses stars sont champions en titre. Exceptionnel aussi parce que la rencontre se déroulera dans le nouveau hall XXL du Parc des expositions aménagé pour la première fois en configuration sportive. Les 9 200 places de gradins mobiles seront pleines, surpassant ainsi le record d'affluence d'un match de Ligue 1. Reste que cette transformation a un coût pour la ville : 394 000 € HT (tribunes, sons, écrans, buvettes, sol…). De quoi faire gronder de nombreux observateurs, élus ou dirigeants d'associations sportives. D'autant plus que la recette du match, estimée à 150 000 €, ne sera pas encaissée par la mairie mais par le HBC Nantes.

«Moins cher qu'une Arena »


« Ce sont des sommes très importantes pour une seule soirée, constate Julien Bainvel (UMP). S'il y en a deux par an, ça fait un million d'euros : les finances de la ville ne le permettent pas. De plus, on ne peut pas avoir la ville de Nantes qui paie mais ne perçoit rien. Il faut se poser la question de ce qu'on fera au prochain mandat. » « 400 000 €, ça fait peur, juge également Benoît Blineau (MoDem). Dans la mesure où c'est expérimental, ça peut s'entendre. Mais ce ne sont pas des prix acceptables à l'avenir. » Marie-Françoise Clergeau, conseillère municipale PS en charge du sport d'élite, se justifie. « Nantes postule à l'accueil de compétitions internationales comme le championnat du monde de hand ou la Coupe Davis. Ça contribue à l'attractivité de la métropole. Il est important de tester la salle et de montrer qu'elle a toutes les capacités. Mais cela restera exceptionnel. Quand on a fait le choix de créer ce hall polyvalent au parc des expos, on savait que la mise en configuration sportive aurait un coût. Mais, si on fait les comptes, c'est bien moins cher que de construire une grande salle de type Arena ! » Lire aussi p.36

■ Le HBC Nantes agacé par les critiques

« C'est simple : soit on ne veut pas de grands spectacles sportifs, soit il faut une solution pour les accueillir, ce qui passe par l'organisation d'un numéro zéro, c'est-à-dire ce match contre le PSG. Il y a sans doute quelques jalousies. Et on est aussi en période électorale », s'agace Gaël Pelletier, président du HBC Nantes, qui confie souhaiter « revenir dans ce hall XXL à l'avenir ».