Les trams-trains inquiètent

Frédéric Brenon et Elisa Riberry

— 

Des trams-trains sont en service depuis juin 2011 entre Nantes et Clisson.
Des trams-trains sont en service depuis juin 2011 entre Nantes et Clisson. — F. Elsner/20 Minutes

Suspendus depuis le 6 décembre en raison d'un incident survenu sur un matériel similaire dans le Rhône, les trams-trains circulant sur la ligne Nantes-Clisson pourraient rester cloués au garage pendant encore « plusieurs mois ». C'est du moins ce qu'affirme le syndicat Sud-rail. « Selon nos informations, Il y aurait entre six mois et un an d'arrêt du matériel, rapporte Sébastien Gillet, délégué Sud-Rail Rhône-Alpes. Ce n'est pas étonnant dès lors que l'on sait que le déraillement survenu le 3 décembre dans l'ouest lyonnais est dû à un organe de roulement qui aurait cédé. »

Menace sur Châteaubriant ?


Des « fissures » sur cette pièce assurant la transmission entre l'essieu et la roue auraient également été détectées sur « des rames circulant en Loire-Atlantique » à la suite des expertises réalisées par le fabricant Alstom, indique le syndicat. « Pour Nantes, c'est clair que ça remet en cause l'ouverture de la ligne Nantes-Châteaubriant prévue le 28 février, ajoute même Sébastien Gillet. Il y a un souci de taille sur ce matériel qui est trop léger pour rouler sur le réseau ferré national. Ce qui se passe sur le tram-train est un cuisant échec pour cette politique du ferroviaire à bas coût. » « Dans l'hypothèse où les difficultés dureraient, la région se réserve la possibilité d'obtenir réparation des préjudices subis, a prévenu mercredi soir Jacques Auxiette, président du conseil régional des Pays de la Loire. Il n'est pas acceptable qu'un matériel neuf connaisse de telles avaries. L'urgence est aux solutions, mais ensuite toutes les responsabilités devront être établies. »