« La volonté politique est là, mais elle vient toujours des mêmes »

— 

Plus de 200 familles sont en « stationnement illicite » dans l'agglomération nantaise, selon l'Association départementale des gens du voyage citoyens (ADGVC). Mais bien contre leur gré : il manque 168 places par rapport aux objectifs du schéma d'accueil des gens du voyage en Loire-Atlantique. « La volonté politique est là, mais elle vient toujours des mêmes communes », soupire Christophe Sauvé, secrétaire de l'association. Le maire de Vigneux-de-Bretagne aurait ainsi « reculé », selon lui, « après avoir reçu des riverains ». Même topo à la Chapelle-sur-Erdre. « La proximité des élections municipales joue contre nous », se désole Christophe Sauvé.

Des raisons médicales


Les associations de gens du voyage réclament donc une « compréhension mutuelle » de la part de la population. Au Zénith, certains d'entre eux, malades, vivent ainsi sur les parkings pour être proches de l'hôpital Laënnec : il n'y a pas de terrain dédié au « stationnement pour raisons sanitaires », contrairement à ce que prévoit le schéma départemental...