Vorwerk prend ses aises à Nantes

— 

Vorwerk fabrique le Thermomix.
Vorwerk fabrique le Thermomix. — F. Elsner / 20 Minutes

Ce mardi, la filiale française de Vorwerk a inauguré à La Chantrerie son nouveau siège social. Un bâtiment flambant neuf de 3 400 m2, sur quatre étages, soit près du double de ses anciens locaux, situés juste à côté. Un développement à l'image de l'incroyable succès du groupe allemand et de son fameux « Thermomix » : ce robot culinaire multifonctions – vendu exclusivement lors de ventes à domicile – s'est écoulé à 150 000 exemplaires l'an dernier en France. « Dans le monde, il s'en vend un toutes les vingt secondes », souligne Vorwerk, qui ambitionne de recruter plus de 2 500 personnes l'an prochain.

Passés de 35 à 120 salariés


Dans ce contexte, l'ancien siège social était devenu un peu étroit : de 35 salariés après son déménagement de Marly-le-Roi (Yvelines) en 2005, il en accueillait dernièrement 120… Le nouveau bâtiment, lui, pourra en accueillir jusqu'à 160. Et « des possibilités d'extension sont d'ores et déjà prévues », prévient Bertrand Lengaigne, co-dirigeant de Vorwerk France.

En attendant, la branche française du groupe allemand – fondé en 1883 – ne regrette pas son installation à Nantes. « La qualité de vie y est meilleure qu'en région parisienne, et on y trouve du personnel de qualité », estime Pierre-Yves Buisson, autre co-dirigeant de Vorwerk France, qui a bénéficié de l'aide de Nantes Métropole. « Le seul bémol, c'est l'accessibilité à l'international… Elle mériterait d'être améliorée. » G. F.