L'humoriste se paye sa banque

Frédéric Brenon
— 
F. Elsner/20 Minutes


C'est l'un des buzz du moment sur les réseaux sociaux. Et c'est un humoriste nantais, Kenny Martineau, qui en est l'auteur. Dans une vidéo de cinq minutes intitulée « Cher Crédit mutuel », le comique de 35 ans dénonce, avec le sourire, l'attitude de son banquier vis-à-vis de son découvert. Il y brocarde l'accumulation des frais qui lui sont réclamés suite à des impayés. Mise en ligne sur YouTube dimanche en fin d'après-midi, sa « lettre ouverte » totalisait quarante-huit heures plus tard plus de 150 000 vues.



Soutien des Internautes



« Un buzz pareil, je l'espérais depuis longtemps, sourit Kenny Martineau. Au-delà de l'effet boule de neige, je suis étonné par le nombre de commentaires d'Internautes se reconnaissant dans ma démarche. Je suis comme porteur d'une cause, alors que je voulais seulement pousser un coup de gueule personnel ! » Gérant d'une petite société de production, l'humoriste, qui jouera son nouveau spectacle à Nantes à partir du 7 novembre, explique que son découvert était lié à des règlements de clients en retard. « Ça arrive, ça fait partie de la vie. J'ai demandé un arrangement à mon conseiller. Il n'en a pas voulu. On m'a répondu sèchement. J'ai donc décidé d'utiliser mes propres armes pour me faire entendre : mon humour, ma plume et ma caméra. » 

Kenny Martineau dit avoir depuis régularisé sa situation. « Les agios, je les comprends, même si c'est cher. Mais il y a plein de frais masqués injustifiés. On n'a aucune explication mais il faut payer. Une banque devrait être là pour nous aider, plutôt que nous enfoncer davantage.» Sollicitée, la direction régionale du Crédit mutuel « ne souhaite pas communiquer ».