« Les Tables de Nantes » vont encore faire recette

Frédéric Brenon

— 

45 000 exemplaires ont été édités.
45 000 exemplaires ont été édités. — F. Elsner/20 Minutes

Il est, à en croire les restaurateurs, de plus en plus attendu. La troisième édition du guide Les Tables de Nantes est disponible depuis lundi dans les lieux touristiques nantais. Ce livret de 68 pages, édité à 45 000 exemplaires par le Voyage à Nantes, est une sélection des meilleurs restaurants de la ville et de l'agglomération. Un jury bénévole, composé d'une « vingtaine d'amateurs éclairés de la gastronomie », délivre ses choix sur la base de plusieurs critères : fraîcheur, qualité et origine des produits, talent culinaire, qualité du service et de l'ambiance, valorisation des vins de Loire.

Impact économique


« Le guide n'offre ni publicité, ni droit d'entrée, explique Richard Baussay, chargé de promotion culinaire. Pour y figurer, il faut simplement postuler. La sélection est ouverte à tous les restaurants, quel que soit leur type, sur la base de ces critères. Il y a par exemple des établissements qui font de l'excellente cuisine, mais ne proposent pas de muscadet à la carte. On trouve ça inadmissible, à l'exception peut-être des crêperies et restaurants italiens. » Pour les lauréats, l'intérêt du guide ne fait aucun doute. « C'est une belle reconnaissance. On pense aussi qu'il peut y avoir des retombées économiques importantes », témoigne Ronan Cadorel, chef du O'Deck, qui y figure pour la première fois. « Il faut en être, estime Alain Ruffault, chef de L'Atelier d'Alain. Je le considère plus important que les guides nationaux. Au-delà de l'impact indéniable auprès de la clientèle, il crée une émulation positive pour toute la profession. »

■ 98 lauréats

Parmi les 135 restaurants ayant postulé pour l'édition 2014, 98 ont été retenus. Les nouveaux entrants sont au nombre de 23. Quant aux sortants, ils sont 10, la plupart ayant changé de propriétaire.