Pourquoi les TER séduisent autant

Frédéric Brenon

— 

Devenus attractifs grâce à la création de nouvelles dessertes, les trains régionaux attirent de plus en plus.
Devenus attractifs grâce à la création de nouvelles dessertes, les trains régionaux attirent de plus en plus. — F. Elsner/20 Minutes

Le succès du train ne se dément pas. Près de 16, 5 millions de voyageurs ont fréquenté les lignes ferroviaires régionales l'an passé, soit une hausse de trafic de 4, 9 % par rapport à 2011, annonce le conseil régional des Pays de la Loire. « C'est une tendance lourde qui se confirme, se félicite Gilles Bontemps, vice-président du conseil régional. Cela s'explique en premier lieu par un service qui s'est nettement renforcé. Rien qu'en 2012, quinze nouvelles dessertes ont été créées, et il y en aura vingt-deux cette année. Le coût du carburant incite aussi de plus en plus au report vers le train. Et puis, il faut également prendre en compte l'incitation tarifaire : l'abonnement Fifti pour les plus de 26 ans ou le dispositif»1€ pour se rendre au travail«ont un effet indéniable sur le trafic. »

« Encore du potentiel »


S'il est lui aussi « très satisfait » de l'évolution du trafic, Jacques Michaux, président régional de la Fédération nationale des associations d'usagers des transports (Fnaut), invite pourtant à ne pas trop se gargariser. «Il ne faut pas oublier qu'en France, on était il y a quinze ans les bonnets d'ânes de l'Europe en matière de trains régionaux ! Certes, un effort important a été fait depuis pour renouveler le matériel roulant et augmenter les dessertes, en particulier en Pays de la Loire. Mais on partait de tellement bas ! On répond enfin à la demande. » Pour lui, le potentiel de croissance est encore grand. « Si l'on augmente les fréquences, qu'on ne se focalise pas uniquement par rapport aux échanges domicile-travail, un peu comme le RER parisien, la fréquentation continuera d'augmenter. Il faudrait aussi penser davantage les gares comme des lieux de vie, avec des commerces et des services, plutôt que comme des lieux de passage. On a encore du rattrapage à faire par rapport à nos voisins européens. »

■ Le top 3 des lignes TER

Les trois lignes les plus fréquentées en 2012 ont été Nantes-Angers (2,3 millions de voyageurs), Nantes-Saint-Nazaire (1,6 million) et Nantes- La Roche-sur-Yon (1,4 million). Quant aux plus fortes progressions : Nantes-Clisson (+50,5 % ), Nantes-Rennes (+11,4 %) et enfin Nantes-Angers (+6,2 %).