Le braquage du Champion jugé aux assises

G.F.

— 

Trois hommes de 23 et 24 ans sont jugés depuis lundi par la cour d'assises de Loire-Atlantique, après le braquage du magasin Champion de Couëron en janvier 2009. Sous la menace d'un pistolet, le gérant de la supérette avait dû remettre 11 000 € en liquide, 2 800 € en bons d'achat et trois chéquiers à trois individus cagoulés et gantés. Ces derniers l'avaient ensuite ligoté et baillonné à l'aide de ruban adhésif dans la salle des coffres, avant de repartir au volant de son Audi A4.

L'enquête avait avancé dix mois plus tard, grâce à la découverte fortuite d'un chéquier de la société dans le faux plafond d'un hall d'immeuble de Bellevue. Un employé de l'office HLM Nantes Habitat y avait également retrouvé les clés d'une BMW, volée trois jours avant le braquage du Champion à une employée de la Mission locale de Nantes, où étaient inscrits les trois accusés. Lundi, deux d'entre eux ont reconnu les faits qui leur sont reprochés, mais le troisième les conteste. Verdict mercredi.