Andy Pijulet quitte le HBC Nantes et signe à Angers

David Phelippeau

— 

L'ex-pivot nantais Andy Pijulet.
L'ex-pivot nantais Andy Pijulet. — F. Elsner / 20minutes

La fin de la collaboration était inéluctable. Andy Pijulet ne fait plus partie de l'effectif du HBC Nantes (LNH). Le pivot de 24 ans, formé au club, a rompu son contrat qui courait encore sur deux ans et a signé jusqu'à la fin de la saison, mardi matin, à Angers Noyant (D2). Pijulet aura le statut de joker et remplacera le pivot angevin Yoan Eudaric, gravement blessé il y a quelques jours.

C'était intenable pour lui


«C'est carrément un soulagement, nous confie d'emblée Andy Pijulet. Si j'étais resté plus longtemps à Nantes, ça serait devenu de plus en plus compliqué pour moi.» Le pivot ne rentrait plus du tout dans les plans de l'entraîneur Thierry Anti. «L'horizon était bouché pour lui, reconnaît le président Gaël Pelletier. Il a eu des moments pour revenir, il n'a jamais saisi sa chance.» Le staff technique et la direction du HBCN reprochent à Pijulet son hygiène de vie, qui serait à l'origine de ses blessures à répétition depuis plusieurs années. «Je suis un peu dégoûté que ça se finisse de cette façon avec Nantes, reconnaît celui qui a toujours été considéré comme un grand espoir au club. Nantes, c'est ma ville. C'est mon club. Je retiens mes années de formation, Feliho, Maggaiez, Gharbi Valero Rivera, Tuzolana…» Pijulet égrène les noms de ses coéquipiers. «J'ai aussi ma part de responsabilité dans cet échec, avoue-t-il. J'y suis pour beaucoup, mais…» Le colosse (1, 88 m) ne veut pas polémiquer : «Maintenant, je veux rejouer et prouver. Je vais à Angers pour revenir à mon meilleur niveau.»

■ Final Four ?

Jeudi, le HBCN reçoit Toulouse en 8es de finale de la Coupe de la Ligue. En cas de succès, le club pourrait se porter candidat à l'organisation du Final Four, qui aura lieu début février 2015.