Les tendances ont changé

Frédéric Brenon

— 

Les touristes étrangers (ici des Britanniques) ont été bien plus nombreux.
Les touristes étrangers (ici des Britanniques) ont été bien plus nombreux. — F. Elsner / 20 MInutes

Malgré un bel été, les professionnels du tourisme de Loire-Atlantique ont livré mardi un bilan « contrasté » de la saison qui s'achève. Trois nouvelles tendances se dégagent, sur fond de crise économique et d'un recours accru à Internet.

Davantage de clients étrangers. C'est une satisfaction partagée par tous les professionnels : les touristes étrangers ont été plus nombreux que les années précédentes. Sur l'avant-saison, la hausse de fréquentaion étrangère a même permis de compenser la baisse de la clientèle française. Une évolution qui s'explique en partie par le retour des Britanniques, « grâce aux campagnes de communication des régions de l'ouest et des transporteurs maritimes », estime le conseil général. Les Allemands, Belges et Néerlandais ont aussi été plus présents. La fréquentation espagnole et italienne est stable.

Moins de restos. Les restaurateurs ont particulièrement souffert de la baisse des dépenses moyennes. « C'est visiblement sur la restauration que les touristes ont cherché à faire des économies », constate Jean-Philippe Javello, directeur de Loire-Atlantique développement. « On comptabilise beaucoup moins de fêtes de famille. Les gens recoivent de plus en plus chez eux en faisant appel à un traiteur », déplore Yvonnick Briand, président de la confédération des professionnels indépendants de l'hôtellerie (CPIH). Et d'ajouter : « Beaucoup de restaurants n'ont, en plus, pas de carte traduite en langues étrangères. Il faut qu'on fasse un effort. »

Plus d'hébergements chez les particuliers. De plus en plus de nuitées échappent aux circuits marchands habituels. « Selon l'agence Atout France, la grande majorité des hébergements se fait désormais en famille ou chez des amis. C'est un volume considérable qui sort des statistiques », alerte Emmanuel Mary de Saint-Nazaire tourisme. Autre phénomène marquant: le boom des locations de particulier à particulier via les sites Internet.

■ Le succès du vélo se confirme

Déjà observé l'an dernier, l'engouement pour les vacances à bicyclette se confirme un peu plus, notamment auprès des familles. Sur La Loire à vélo, itinéraire cyclable le plus emprunté, des hausses de passages de plus de 50 % par rapport à 2012 ont été enregistrés par endroits. Le nouvel itinéraire Vélodyssée a aussi connu une fréquentation « en net progrès ».