Elle a « la rage de tricoter » pour les bébés prématurés

Guillaume Frouin

— 

Marie-France Pollet vit à Vertou.
Marie-France Pollet vit à Vertou. — F. Elsner / 20 Minutes

Dimanche, Marie-France Pollet va présenter Les Bout'choux en laine à la salle Sèvre-et-Maine de Vertou, à l'occasion de la Journée des associations de la commune. Cette habitante de 51 ans veut aussi y recruter des bénévoles avant le grand rush hivernal : son association – lancée en janvier – tricote des brassières, bonnets et autres écharpes pour les bébés prématurés de la Polyclinique de l'Atlantique (Saint-Herblain) et des hôpitaux pédiatriques Robert-Debré et Necker (Paris).

400 pièces confectionnées


« Dans le commerce, on ne trouve pas de vêtements à leur taille », explique la quinquagénaire. Les tricots des treize bénévoles actuelles – âgées de 22 à 83 ans – habillent aussi les « bébés-anges » morts-nés, pour qu'ils ne soient pas enterrés nus... D'autres sont donnés à l'antenne locale des Restos du cœur et au centre maternel de la Croix-Rouge. Au total, quelque 400 pièces ont ainsi été confectionnées, en partie grâce à des pelotes offertes par Phildar et des boutons légués par la mercerie de Vertou...

De beaux gestes qui ne suffisent pas : pour pouvoir continuer. Les Bout'choux en laine ont lancé un appel aux dons de laine et de boutons. Ne serait-ce que pour faire perdurer le bonheur de leurs bénéficiaires. « A Robert-Debré, la dame s'est effondrée de bonheur au téléphone quand je lui ai proposé notre soutien », se rappelle, émue, Marie-France Pollet. « Même chose à Necker ou aux Restos du cœur... Voir les gens avec le sourire, ça vous donne la rage de tricoter ! »

■ Marraine

Maëva Méline est la marraine des Bout'choux en laine. Vue dans la comédie musicale Mozart, l'Opéra rock et l'émission « The Voice », cette chanteuse de 33 ans est aussi une passionnée de tricot.